La dictée

Mercredi matin 16 mars 2016 a eu lieu pour la 5 ou 6ème fois déjà, la traditionnelle dictée de l’établissement primaire Pestalozzi.

Cette activité se passe en plusieurs étapes.
La première est celle où la Directrice passe dans chaque classe pour présenter le projet. Elle explique aux élèves que le but de cette rencontre, c’est de mobiliser ses connaissances en français afin d’écrire une dictée non apprise (non évaluée) de 50 mots pour les 5P et de 70 mots pour les 6P.
Elle demande aux enfants de trouver entre 2 et 3 sponsors qui seraient d’accord de financer le résultat à la dictée, à raison de 10 centimes par mot juste, donc maximum 5.- pour les 5P et 7.- pour les 6P.
L’argent récolté est donné à une association de la région, en lien avec des enfants.
La seconde étape est réalisée par les enfants qui cherchent leurs sponsors en complétant une fiche avec les coordonnées de ceux-ci.
Pour ma part, la troisième étape s’est faite dans la classe. Afin de familiariser les enfants à la dictée, j’ai proposé une activité « dictée non apprise », tirée d’une histoire.
La dernière étape se déroule à la Marive, où la totalité des élèves de 5 et 6P, c’est-à-dire environ 360 élèves, viennent écouter une histoire lue par la Directrice. Ensuite, elle lit la dictée des 5P, puis elle la dicte aux enfants. Pendant ce temps, les 6P réalisent un dessin en relation avec l’histoire lue. Après la dictée des 5P, on passe à celle des 6P et les 5P dessinent à leur tour.
Les enseignants corrigent les dictées, comptent les mots corrects, donnent le résultat et l’inscrivent sur la feuille des sponsors et des résultats.
Les enfants, ensuite, récupèrent l’argent auprès de leurs sponsors.

Corinne, enseignante

Laisser un commentaire